Programme

Vendredi 3 août 2018 – entrée libre


Julie Campiche 4tet (CH) – jazz moderne – 19h00 à 20h00
Une harpe, une contrebasse, une batterie et un saxophone, le line up est original. La musique ne l’est pas moins avec une architecture sonore qui nous fera voyager entre précision rock et harmonie jazz. Le tout avec une mise en place chirurgicale. Ce prestigieux projet s’exporte à l’international, mais il a rendez-vous au Pont.

http://www.juliecampiche.com/fr/Quartet

Los Orioles (CH) – cumbia punk – 21h00 à 22h00
Les Biennois armés de leurs instruments débarqueront au Pont sous le signe de la cumbia – musique sud-américaine – et du punk. Ce collectif mené par Adrien Guerne, que l’on a déjà pu applaudir sur les rives du lac avec le groupe « Laurent Méteau’s Metabolism » est de retour, avec ce projet endiablé. Voyez le mélange : les musiciens venant des conservatoires suisses (Delémont, Lucerne, Berne) rencontrent la faune punk et DIY biennoise. Le mixage provoque une musique rituelle, psychédélique, pleine d’humour et captivante. Essayez pour voir.

https://losorioles.bandcamp.com/releases

Samedi 4 août 2018 – entrée libre

Always Know Monk (CH) – jazz tradition – 18h30 à 19h30
Démarrage « tradition »: nous nous plongerons dans le monde de Monk, interprété par de jeunes loups. Ces étudiants de la Haute Ecole de Musique (HEMU) de Lausanne nous plongeront avec panache et bravoure dans ce répertoire où les harmonies distordues sont maîtresses. Jamais un compositeur de cette période révolue n’a été aussi actuel. Rencontre des générations ?

https://www.shemsbendali.com/always-know-monk

Un Poco Loco (FR) – nouvelle tradition 20h00 à 21h00
Ce trio nous vient tout droit de Paris. Vous avez déjà pu l’applaudir à de nombreuses reprises au sein de l’Umlaut Big Band. Sa recette : reprendre les vieux standards et les remettre au goût du jour, entre tradition et musique contemporaine. Il a pour instrumentation une contrebasse, un trombone et un saxophone.
« Une invention ébouriffante, farceuse, qui tire la langue au chef d’œuvre et joue à saute-mouton avec lui » – les inrockuptibles, mars 2017.

http://www.fidelfourneyron.fr/projet/un-poco-loco/

Tangazoo (CH) – funk – 21h30 à 22h30
Place à l’expérience et sans conteste aux grooveurs qui mettront la baffe à tout le monde. Dans le registre funk, il y a le free-funk! Ces 5 musiciens, dont le lien direct avec Jojo Meyer n’est pas à faire, vont nous gratifier d’une virtuosité sans égal. Ces dignes représentants du funk vont enflammer la scène du Jazz en Rade. A mentionner : les membres du groupe ont tous une carrière impressionnante à leur palmarès et enseignent dans les hautes écoles. Avez-vous lu leur CV ? et courez humer leur groove !

https://www.tangazoo.com/

Dimanche 5 août – 12h00 – entrée libre


Squire and Cut (CH) – blues – 12h00 à 13h00
Le dimanche est dédié au blues, à la poussière et au roots. Nous trouvons pertinent de défendre ce style avec une vision historique de cette musique. Nous démarrerons l’après-midi avec ce duo qui distille dans son breuvage un blues simple et moderne à la fois. Alain Pache, que l’on a pu applaudir à la cantine du Soillat au côté de Jean-Michel Capt il y a de cela quelques années, fait partie des guitaristes les plus talentueux de Romandie. Ce concert se résume à une voix puissante et une guitare slide raffinée. Blues come back !


One Rusty Band (CH) – blues – 13h30 à 14h30
Des claquettes, une guitare ainsi qu’une voix bien roots. Voici les ingrédients de ce cocktail très explosif. Ils ont roulé leur bosse au festival de blues de Crissier ainsi qu’une apparition remarquée au Rock am Wind l’année passée. Rendez-vous hautement festif combier. Ce duo présente un show du diable où se mêlent musique, danse et énergie distillées au bourbon frelaté. Santé !

http://onerustyband.ch/